Le plan de travail en classe




Les élèves ont tous un rythme différent de travail. Cela implique donc que certains élèves ont plus de temps libre entre les travaux principaux et d'autres, non. En constatant la différence de vitesse dans une classe, on se rend rapidement compte qu'il faut mettre en place un système pour que tous les élèves travaillent. Simplement se mettre en lecture n'est pas suffisant pour une année complète. Le plan de travail est une excellente solution!


Personnellement, j'appelle mon système le plan de travail, mais j'ai vu plusieurs apellations différentes chez mes collègues (tableau de programmation, urgents, etc.). Ce n'est pas le nom qui importe, mais l'utilité.


Le plan de travail est l'ensemble de tâches que les élèves doivent effectuer lorsqu'ils ont terminé la tâche principale.


Exemple: Vous enseignez une notion de maths et vous demandez aux élèves de faire un exercice par la suite (dans un cahier ou sur une feuille) pour consolider cette notion. Lorsqu'ils ont terminé cette tâche, les élèves font leur plan de travail. Vous êtes donc disponible pour aider ceux qui sont encore sur la tâche principale et les élèves qui sont en plan de travail ne perdent pas leur temps et ne dérangent pas non plus!


Le plan de travail peut avoir autant de recettes qu'il y a de profs. Je vous partage ma façon de faire, mais vous pouvez la modifier pour l'adapter à vos besoins et à ceux de vos élèves.


L'organisation


Le plan de travail est donné le lundi et vérifié le vendredi. Je vous reparlerai de la correction à la fin de l'article.


Mon plan de travail est séparé en 3 parties:


1. Urgents


Les Urgents (j'en donne 3 habituellement) sont les travaux à effectuer pendant la semaine qui seront vérifiés le vendredi. Ces travaux sont obligatoires. Je choisis, la plupart du temps, des tâches qui consolident les apprentissages de la semaine précédente. Les élèves doivent terminer les 3 urgents pour passer à la prochaine étape.


2. Je dois


Les Je dois (j'en donne 2 habituellement) sont les travaux qui deviendront les Urgents de la semaine prochaine. Je demande aux élèves d'en faire un sur 2 (ils peuvent faire les 2 s'ils le souhaitent) avant de passer à la prochaine étape.


3. Je peux


Les Je peux sont les activités d'enrichissement que j'essaie de varier. On y trouve:


- les cartes à tâches;

- lecture;

- jeux de logique (genre Smart Games);

- Sudokus;

- casse-têtes;

- Mots cachés;

- et bien d'autres (cliquez sur le lien pour y avoir accès).


Le plan de travail n'est donc pas seulement de l'occupationnel. Ce sont des travaux de consolidation que les élèves font de façon autonome. Pendant la semaine, j'essaie aussi de donner de petites périodes pour le plan de travail. De cette façon, même les élèves ayant un rythme plus lent peuvent s'avancer. Au besoin, j'allège le plan de travail de mes élèves plus en difficultés pour ne pas les enselevelir sous le travail.


L'affichage du plan de travail


J'ai toujours affiché le plan de travail au tableau en 3 rangées bien claires: Urgents, Je dois et Je peux.


Voici l'organisation du coin cette année:



*CLASSE MULTI*

L'an dernier, avec ma classe multiniveau, je trouvais que cela prenait beaucoup de place. J'ai donc décidé de le faire en format papier. Je donne la feuille le lundi aux élèves. Ils peuvent donc surligner ou cocher ce qui est fait au fur et à mesure. (Je ne partage pas ma feuille. C'est tout simplement un tableau sur Powerpoint. Merci!)